Rakuen est un jeu vidéo d’aventure réalisé par Laura Shigihara et sorti en mai 2017, disponible sur PC, Mac et Linux. Le jeu utilise des éléments de RPG mais a la particularité de n’avoir aucun système de combat, s’appuyant plutôt sur l’exploration, la résolution de puzzles et une narration travaillée avec de très nombreux dialogues.

Jouer à Rakuen, c’est accepter de se laisser emporter dans un tourbillon émotionnel. Le voyage est fabuleux, enrichissant et plein de vie.

Rakuen © Laura Shigihara

Réveiller le gardien de la forêt

Quand un jeune garçon hospitalisé se voit informer par sa mère que le livre qu’elle lui a confié est en réalité un livre magique qui parle d’un univers parallèle qui existe pour de vrai, il est loin de se douter de la formidable aventure dans laquelle il va tomber. Bientôt, le garçon trouve des portes partout et voyage dans ce monde où il va rencontrer les alter ego de ses voisins de pallier de l’hôpital. Bien décidé à réveiller le gardien de la forêt de cet univers parallèle pour lui soumettre un vœu, il va pour cela devoir apporter son aide à ses camarades ; l’occasion de découvrir leurs histoires et leurs expériences, d’accumuler un peu de sagesse, et surtout de faire la paix avec ses propres démons intérieurs.

De portes en portes

Jouer à Rakuen, c’est accepter de se laisser emporter dans un tourbillon émotionnel. On oscille entre joie et douleur, entre effroi et légèreté, entre sérénité et colère. L’aventure, portée par des dialogues écrits avec une grande maîtrise et une bande sonore des plus réussies, nous ravit et nous emporte. Le gameplay n’a rien de compliqué, mais il a le mérite d’être efficace dans une veine à la fois d’exploration et de puzzle. Il s’agit le plus souvent de venir à bout de quelques énigmes pour débloquer un passage, de trouver les bons objets à rapporter à la bonne personne, de partir à la recherche d’une clé ou d’un bout de code, parfois dans des lieux clos qui ne sont pas sans rappeler le concept des escape room.

On suit les pas d’un enfant qui se retrouve confronté à la gravité du monde dans toute sa violence. L’histoire aborde ainsi quantités de sujets, des catastrophes nucléaires aux accidents tragiques, de l’amour à l’amitié, du sacrifice à l’abandon. On se laisse émouvoir par les récits des voisins de pallier du jeune garçon que l’on découvre au fil de l’aventure, par des flashbacks comme par les objets du passé tels qu’une boîte à musique, un journal intime ou encore des billes. Ces récits sont autant d’histoires qui nous touchent et viennent faire écho à celle du jeune héros du jeu, lui-même victime d’une situation difficile et tourmenté de doutes. À ses côtés, on explore avec grand plaisir cet univers parallèle aux allures de fantasy, avec tout son bestiaire merveilleux et ses lieux féeriques, et on avance à chaque étape un peu plus vers la lumière. Rakuen est la preuve, s’il en fallait une, qu’une fantasy aux allures à première vue enfantines sait aller au-delà des apparences et traiter avec brio des thématiques très sérieuses

Qu’importe, au bout du compte, si toute cette aventure n’est peut-être pas réelle, si toute cette histoire n’est peut-être que le fruit de l’imagination d’un jeune garçon hospitalisé qui s’ennuie ou bien qui est plongé dans l’inconscience ; le voyage est fabuleux, enrichissant et plein de vie. Autant de raisons de franchir les portes du monde de Rakuen.