L’adaptation de la trilogie romanesque La Quête d’Ewilan, écrite par l’auteur français Pierre Bottero, en bande dessinée est éditée chez Glénat. Le scénario est réalisé par Lylian et le dessin est assuré par Laurence Baldetti. La série est complète, parue entre 2013 et 2019, et compte 7 volumes.

Lylian et Laurence Baldetti nous offre une formidable adaptation en bande dessinée de La Quête d’Ewilan. C’est plus que jamais l’occasion de découvrir ou redécouvrir l’œuvre du grand Pierre Bottero.

La Quête d’Ewilan © Glénat

Dessine-moi un Ts’liche

Camille est une adolescente surdouée qui saute un jour par accident dans un univers parallèle alors en guerre. Manquant de se faire tuer par des Ts’liches, des créatures féroces qui veulent conquérir le royaume de Gwendalavir, Camille apprend qu’elle est originaire de ce monde, qu’elle s’appelle en réalité Ewilan Gil’Sayan, qu’elle possède un don prodigieux, le Dessin, et qu’elle est l’ultime espoir de tout un peuple. Pour Ewilan et son ami Salim va commencer une formidable quête pour à la fois sauver le royaume et redécouvrir son passé.

Quand l’imagination façonne la réalité

Si on me demandait mes lectures marquantes de mes heures adolescentes, bien des titres pourraient me venir en tête, que ce soit les Chroniques de Narnia de C.S. Lewis, la trilogie À la Croisée des Mondes de Philip Pullman, le Cycle de Xanth de Piers Anthony, la trilogie Le Livre des Étoiles d’Erik L’Homme, ou encore la Belgariade et la Mallorée de David Eddings. S’il fallait pourtant ne citer qu’un auteur, mon choix se porterait sans aucune hésitation sur l’œuvre de Pierre Bottero, et notamment sur ses romans autour des personnages d’Ewilan et d’Ellana. Plus que toutes les autres, ces histoires m’ont fait vibrer, m’ont emporté et m’ont fait rêver. Ce sont celles-ci qui ont forgé mon goût pour la Fantasy et pour l’imaginaire, et m’y ont ancré pour toujours. Mon aventure en tant que lecteur, et sûrement aussi en tant qu’auteur, n’aurait pas été la même si, à l’âge de 13 ans – en 2008, un an avant que Pierre Bottero ne décède dans un accident de moto –, je n’avais pas ouvert le premier roman de la trilogie La Quête d’Ewilan. Autant dire que je cultive pour cette œuvre une affection toute particulière.

Ainsi, quand j’ai découvert qu’une adaptation en bandes dessinées voyait le jour, il était impensable pour moi de ne pas mettre la main dessus. J’ai certes tourné la première page avec une légère appréhension : après toutes ces années, allais-je encore avoir le même regard sur cette histoire ? Force est de constater que le charme a opéré. Qu’il est agréable de plonger de nouveau dans l’univers de Gwendalavir aux côtés d’Ewilan, d’Ellana, de Salim, d’Edwin et de tous les autres !

Au-delà de mon biais nostalgique, cette adaptation est à mon sens plutôt réussie. On y retrouve cette ambiance particulière qui donne l’impression de voyager aux côtés d’Ewilan, de faire partie de la bande et de l’aventure. Je savais déjà que l’histoire était passionnante, la qualité du dessin s’est révélée à la hauteur. Les paysages sont grandioses et fascinants à regarder. J’attendais évidemment certaines vues au tournant, comme celles de l’Arche, de la capitale Al-Jeit ou encore de la cité souterraine d’Al-Poll ; je n’ai pas été déçu, Laurence Baldetti réalise ici un formidable travail. Les séquences impliquant le Dessin, cet art magique d’une grande originalité puisqu’il s’agit d’imaginer des objets en esprit afin de leur donner une substance et les faire apparaître dans le monde réel, sont tout aussi réussies.

Le schéma narratif est certes plutôt classique , une jeune élue au grand pouvoir embarque avec ses compagnons dans une quête pour sauver le monde, mais il est efficace. L’histoire est portée par une galerie de personnages hauts en couleur et charismatiques. L’univers est riche et fascinant à découvrir. Tous les ingrédients sont là pour un divertissement de qualité, aussi bien dans les romans d’origine que dans l’adaptation.

En bref

Lylian et Laurence Baldetti nous offre une formidable adaptation en bande dessinée de La Quête d’Ewilan. Si vous n’avez jamais ouvert les romans, cette série est une bonne porte d’entrée ; dans le cas contraire, le plaisir de retrouver l’univers de Gwendalavir sera au rendez-vous. À noter qu’une adaptation de la trilogie autour du personnage d’Ellana est en cours d’édition, et qu’une adaptation de la suite des aventures d’Ewilan, Les Mondes d’Ewilan, est prévue. C’est plus que jamais l’occasion de découvrir ou redécouvrir l’œuvre du grand Pierre Bottero.